福彩3d开机号试机号 Aller au contenu

          Crise des opiacés: Johnson & Johnson condamné à payer 572 millions de dollars

          Le laboratoire Janssen distribuait le patch Duragesic et les pilules Nucynta.
          Le laboratoire Janssen distribuait le patch Duragesic et les pilules Nucynta. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

          La justice a estimé que le groupe avait recouru à des pratiques "trompeuses" pour vendre des opiacés. Ces dommages et intérêts devront être versés à l'Etat de l'Oklahoma.

          Un tribunal a condamné lundi le groupe Johnson & Johnson à payer 572 millions de dollars à l'Etat de l'Oklahoma pour sa responsabilité dans la crise des opiacés, première condamnation d'un laboratoire aux Etats-Unis pour une crise qui a fait des dizaines de milliers de morts par overdose.

          ? LIRE AUSSI - Reckitt Benckiser tourne la page des opio?des

          ?La crise des opiacés a ravagé l'Etat de l'Oklahoma?, a déclaré le juge Thad Balkman lors d'une audience lundi à Norman, à l'issue de deux mois de procès. Le juge a estimé que le laboratoire Janssen, division pharmaceutique de Johnson & Johnson, avait adopté des pratiques ?trompeuses de marketing et de promotion des opiacés?, causant une crise de la dépendance à ces médicaments antidouleur, des morts par overdose et une hausse des syndromes d'abstinence néonatales dans l'Etat.

          ?La crise des opiacés a ravagé l'Etat de l'Oklahoma. Elle doit être contenue immédiatement?, a poursuivi le juge, fondant son jugement sur une loi contre les ?nuisances publiques?.

          2000 plaintes déposées contre les fabricants de médicaments opiacés

          Le laboratoire Janssen distribuait le patch Duragesic et les pilules Nucynta, qui ne sont pas les opiacés les plus connus du pays. Le demi-milliard de dollars demandé à Johnson & Johnson servira à financer des programmes dans l'Etat pour remédier à la crise.

          L'un des plus populaires au pic de la crise, l'Oxycontin, appartient au grand laboratoire Purdue, qui a choisi de régler les poursuites à l'amiable avec l'Oklahoma au lieu d'aller au procès, pour un montant de 270 millions de dollars. Le laboratoire israélien Teva a aussi négocié un règlement à 85 millions de dollars.

          Le procès était comparé aux actions en justice contre les fabricants de tabac qui se sont soldées par un accord de plus de 200 milliards de dollars en 1998. Le jugement pourrait influencer l'avenir des près de 2.000 autres plaintes déposées contre les fabricants de médicaments opiacés par diverses juridictions aux Etats-Unis.

          ? VOIR AUSSI - Donald Trump veut la peine de mort pour les dealers

          ? LIRE AUSSI - Des manifestants dénoncent les liens du Louvre avec la famille Sackler, liée aux opiacés

          Le Figaro avec AFP
          Le Figaro Premium

          Abonnez-vous pour 1€ seulement

          Annulable à tout moment

          Réagir à cet article

          21 commentaires
          • génius

            ce sont eux qui approvisionnent Donald

          • antonio37

            Un laboratoire fran?ais n'aurait-il pas recouru à des pratiques "trompeuses" pour vendre des amphétamines?

          • Philomon

            L' Amérique est ravagée par l' héro?ne et les "opioids" sont souvent le premier pas vers cette addiction. Les Laos ont empoché des sommes colossales et cette amende n' est rien en comparaison de ce que continue à rapporter ce commerce...

          • Laurent Marnin

            De la petite monnaie sans rapport avec les dizaines de milliards empochés.

            La psycho-pharmacie doit d’urgence faire l’objet d’une réévaluation risque/bénéfice. Cette industrie constitue un danger mortel pour les populations. Le laboratoire Pursue a été fondé par trois frères psychiatre : tout est dit.

          • Nadar 1er

            Ce jugement n’est qu’un atome, par rapport au chiffre d’affaires de ce laboratoire !

          • Avatar Abonné
            antoine230

            Qui est responsable ? Les médecins qui prescrivent, les autorités publiques qui autorisent et contr?lent, le labo qui produit et promeut, les pharmacies qui distribuent, ou bien le Louvre. Ces militants sectaires confondent tout, ou n'y comprennent pas grand chose comme d'habitude.

          • trollhébus

            Chez nous c'est le pinard, la gn?le et le cognac nos opiacés

          • trollhébus

            Chez nous ce sont les coteaux de toutes sortes qui devraient être condamnés

          • Elwire

            En France ils font ?a avec plus de subtilité. Vu que c'est remboursé à 100%, il suffit donc de "former" nos médecins...

          • FrancoisX

            C'est incroyable que des docteurs continuent de prescrire à tout va ces pillules extrêmement dangereuses et qui poussent ensuite les gens vers l'héro?ne.

          • nannyco

            Condamnations des banques par le gouvernement federal. Ici c'est juste un etat. Il est possible que le resultat soit: 50x500

          • Majordodudutch

            C est très fort ces opioides.C est le principe actif médicamenteux qui rend absolument junky et à déconseiller fortement et on ne fait plus la différence entre ceux de la "rue" et normalement la fomanture "caducet" d acceptabilité sous contr?le des autorités d un système efficient de l officine d apothicaire.

          • Gilles et Jones

            quand on sait que le régime US a condamné à plusieurs milliards des banques fran?aises pour des opérations non conforme à leurs lois... ces 500 millions et surtout la pub qui en est faite pour les millions de vies brisées est encore un prodige de duplicité

          • un patriote

            j'ai vu le reportage France2 sur ce scandale, c'est incroyable...

          • Sihuapilapa

            Les jures populaires ont parfois la main lourde.

          福彩3d开机号试机号 后三组选包胆玩法 3171游戏中心手机版 重庆市彩走势图彩经网 广东时时11选五开奖结果 北京塞车直播手机版 重庆时时彩开奖直播 时时彩大小单双口诀 云南时时开奖今天 雅米娱乐彩票 云南时时简介