福彩3d开机号试机号 Aller au contenu

          PMA pour les couples de femmes: ?mère et mère? inscrits sur l’acte de naissance

          Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, a déclaré ce lundi matin que l’inscription ?mère et mère? sera présente sur l’acte de naissance des enfants issus de couples de femmes ayant recours à la PMA.

          ?a ne sera finalement pas l’appellation polémique ?parent 1? et ?parent 2? qui appara?tra sur l’acte de naissance. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a tranché et indiqué ce lundi que la mention retenue serait ?mère et mère?, sur l’acte de naissance d’un enfant né d’une procréation médicalement assistée (PMA) pour un couple de lesbiennes.

          ●? ?La mère qui accouche, en premier? sur l’acte

          ?Sur l’acte de naissance appara?tra ‘mère et mère’ quand nous avons des enfants qui sont issus d’une PMA pour un couple de femmes?, a déclaré Nicole Belloubet sur BFMTV. ?La réalité c’est celle-là: cet enfant a deux mères, et bien il aura deux mères à l’état civil?, a ajouté la ministre qui porte ce texte avec les ministres de la Santé Agnès Buzyn et de la Recherche Frédérique Vidal.

          ?Sans doute mettrons-nous la mère qui accouche en premier puis l’autre mère ensuite?, a ajouté Mme Belloubet, balayant ainsi l’idée d’inscrire les mentions ?parent 1 et parent 2? un temps évoquée.

          ? LIRE AUSSI - Ga?l Perdriau: ?La ‘‘PMA pour toutes’’ entra?nerait la GPA?

          ●?Pour la Manif pour tous, ?un enfant ne na?t pas de deux femmes?

          ?Un mensonge de plus?, pour la président de la Manif pour tous, Ludovine de La Rochère. ?C’est un problème, un enfant ne na?t pas de deux femmes. C’est un mensonge qu’on inscrit sur l’acte de naissance et dans la filiation?, affirme-t-elle. Cette annonce faite par la ministre de la Justice priverait l’enfant de son père selon elle. ?Prétendre que deux mères ont mis au monde un enfant est une aberration. L’enfant n’a qu’une mère, c’est un lien unique, de même avec le père qui a un r?le indispensable. Effacer le père est grave et injuste vis-à-vis de l’enfant?, tient à souligner Ludovine de La Rochère.

          Du c?té de l’Inter-LGBT, ?l’annonce n’a pas grand intérêt?. ?Il a en effet toujours été question de cela! à aucun moment il n’a été question d’une autre appellation comme les parents 1 et parent 2?, affirme l’association militant pour les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres. Elle rappelle même que ce n’est pas une nouveauté puisqu’on peut retrouver la mention de deux mères dans un acte de naissance lors d’une adoption par un couple de lesbiennes. ?Le seul changement serait qu’en l’occurrence, les ‘mères et mère’ seront mentionné dès la naissance de l’enfant. Ce n’est donc pas une révolution?.

          ●?Où en est le projet de loi?

          La PMA, jusqu’alors réservée aux couples hétérosexuels faisant face à des problèmes d’infertilité, fait partie d’un projet de loi bioéthique présenté en Conseil des ministres le 24 juillet dernier. Ce projet de loi ouvre la possibilité d’avoir recours à la PMA aux femmes seules (?femmes non-mariées? selon le terme officiellement retenu) ainsi qu’aux couples de femmes. ?Le critère médical d’infertilité est supprimé?, souligne le projet de loi. Comme pour les hétérosexuels, cette PMA élargie sera remboursée par la Sécurité sociale et soumise la limite d’age pour le remboursement établie à 43 ans.

          ? LIRE AUSSI - Chantal Delsol: ?PMA, le “progrès” comme fatalité?

          Il sera examiné à l’Assemblée nationale à partir du 24 septembre mais une commission spéciale, installée en vue de l’examen du texte, entame des auditions dès ce lundi. Le texte pourrait ensuite arriver au Sénat en janvier 2020 pour être promulgué à la fin du premier trimestre.

          Parmi les thèmes sujets à débat dans ce projet de loi, on retrouve l’accès aux origines pour les enfants nés d’un don, l’autoconservation des ovocytes, la question du remboursement, mais surtout le choix du mode d’établissement de la filiation qui cristallise les oppositions et particulièrement celle des associations LGBT. Le gouvernement a en effet retenu l’option de l’établissement d’un dispositif de filiation spécifique pour les enfants nés d’une PMA au sein d’un couple de lesbiennes. Avant une PMA avec don de sperme, les couples de femmes devront en effet signer une ?déclaration commune anticipée? devant notaire, à transmettre à l’officier d’état civil après la naissance. Les deux femmes, celle qui a porté le bébé ainsi que sa compagne, seront ainsi reconnues comme les parents. Pour l’Inter-LGBT, ?cette disposition est une discrimination envers les couples de lesbiennes? par rapport aux couples hétérosexuels ayant eu recours à la PMA. ?Ce n’est plus l’accouchement qui fait la filiation avec ce système?, déplore l’association qui préférerait un dispositif unique pour tous les couples ayant recours à une PMA avec don.

          ? LIRE AUSSI - PMA: ?Le risque est que l’enfant ne soit plus accueilli comme un don mais attendu comme un d??

          ●?Une manifestation à venir

          Le gouvernement va devoir faire face à de multiples oppositions. Le 6 octobre prochain, la Manif pour tous a organisé une ?manifestation nationale unitaire contre le projet de loi bioéthique?, à Paris. Le mouvement appelle ?à une vaste mobilisation contre la révolution de la filiation et de la reproduction qui s’annonce à travers la PMA sans père et la GPA?. Pour sa présidente, ?seuls les Fran?ais peuvent changer la donne et faire entendre à Emmanuel Macron la voix de la raison et du c?ur, pour les enfants?. Ils s’attendent à ?une grosse mobilisation?, car les états généraux de la bioéthique ont montré, selon eux, que les Fran?ais étaient contre la PMA.


          ? VOIR AUSSI - Les évolutions de la bioéthique de 1994 à 2019

          Le Figaro Premium

          Abonnez-vous pour 1€ seulement

          Annulable à tout moment

          Réagir à cet article

          1179 commentaires
          • Myriam 77

            Il a été question de le permettre aussi aux femmes seules et le problème est bien là....je vois encore dans le train cette femme au téléphone pendant tout le trajet (45mn) et idem eu retour (re 45mn)..cela fait 90 mn pendant lesquelles sa jolie petite fille habillée comme elle l'a supplié de jouer avec elle en vain..car elle était pendue au téléphone!! cela faisait mal...un enfant n'est pas un jouet ou un élément décoratif, ce qu'il risque de devenir très vite avec ces capricieuses. Elle ne lui a pas accordé un regard!!...

          • Lilas 01

            Au nom du respect que l'on doit aux enfants, le regard de l'adulte envers eux doit être bienveillant, à partir du moment de sa conception, à sa naissance et tout au long de sa vie.
            Le fait d'être pro-PMA c'est s'arroger un droit inique sur l'enfant qui se verra privé d'un père intentionnellement, en occultant le fait que cela générera une souffrance morale et psychologique à l'enfant qui sera frustré toute sa vie de ne pas conna?tre ses antécédents héréditaires.
            A se demander s'ils sont pourvus d'une conscience morale !

          • Betton Pierre Olivier

            Faire une loi pour que des petits gar?ons et des petites filles à na?tre ne puissent jamais dire ??Mon papa...je t’aime papa...Merci Papa...Non papa...ou Papa tu me fais ch...!??, me semble injuste. La vie naturelle réserve déjà ce type de situations, reconnue comme des épreuves, pourquoi la fabriquer sciemment?.

          • Betton Pierre Olivier

            Le monde va mal, souvent par manque de ??père??. L’autoritarisme omniprésent dénigre l’autorité et restreint la liberté ; la virilité est dénoncée comme brutale par un féminisme ambiant qui méprise la féminité...Dur de s’affirmer gar?on puis homme, dans ce concert. Il faut pourtant le dire haut et fort: l’homme est indispensable à toute procréation et un père (bon, moins bon, voire mauvais, c’est une autre affaire) est nécessaire à un épanouissement réellement harmonieux. On peut faire sans et réussir quand même, mais c’est plus dur voire douloureux. Pourquoi créer volontairement cette situation de manque du père; alors que les hasards de la vie le provoquent et que cela est douloureux? Parce que une minorité agissante très implantée politiquement (de tous bords) en a décidé ainsi pour réduire sa réalité naturelle jugée injuste et discriminatoire. Au prix du propre choix de l’enfant lui-même, qui est désormais ??fabriqué?? et non ??con?u??...On passe de la procréation humaine, à la fabrication d’enfant. Cela sera encadré...par la Loi du Marché ! Le meilleur des mondes en marche.

          • Lilas 01

            Le manque d'un père, qui est un repère essentiel pour un enfant, afin de se construire sereinement dans sa vie, est pour lui une grande souffrance.
            Voici un lien, dont les témoignages d'enfants issus de PMA le confirme :
            http://pmanonyme.asso.fr/?cat=7

          • La dent blanche

            La procréation n'est en rien un "acte médical".
            Et derrière toute pma, il y a un homme dont le r?le est escamoté, bafouant ainsi ses propres droits.
            Alors c'est pas tout car plus tard, l'enfant devenu grand et à condition qu'on l'ai éduqué sainement, voudra rechercher son père lequel pourrait très bien être identifié via adn.
            Et là, on lui demandera des arriéré de pension alimentaires sans doute ?
            Ridicule vous êtes, descendez de votre nuage et réfléchissez au tort que vous faites à l'Humanité.

          • paris76

            Ici, comme dans l'ensemble des forum de discussion et de journaux (ainsi que les consultations nationales), il y a une très grande majorité de personnes opposées à tous ces "sujets".
            Mais ?a n'est pas seulement en ligne qu'il faut manifester son opposition et donner son avis... c'est dans la rue et dans les urnes !

          • Iron_Seb

            Ils sont marrants ces ca thos qui veulent d'un c?té nous faire la morale avec leur "la PMA, c'est contre nature" et qui de l'autre veulent nous faire croire à l'immaculée conception.

          • Avatar de Teutatèssuppr

            Teutatèssuppr

            Comme dans tous les autres pays européens où la PMA avec donneur de sperme existe.
            Un non- événement.

          • Lilas 01

            Comment peut-on expliquer aux pro-PMA qui ont tous l'air d'être frappés de cécité mentale, que permettre la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, c'est avant tout le reste, occulter la souffrance de l'enfant qui se verra privé d'avoir un vrai père, une vraie mère et d'être élevé par eux, comme le désirent tous les enfants du monde.
            PAS DE PERE = SOUFFRANCE DE L'ENFANT, qui recherchera toute sa vie ses origines parentales.

          • Solovki

            Pour être au clair sur la validité et la légitimité des revendications d'égalité : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/06/05/la-pma-avec-don-de-spermatozoides-reste-tres-minoritaire-en-france_5309887_4355770.html

          • Solovki

            Les PMA sont dans leur immense majorité réalisées avec les gamètes du couple.
            Les recours à un donneur extérieur sont marginaux.
            Aussi quel est le sens, l'objectif et l'éthique d'un slogan comme PMA pour tous alors qu'en vérité et manifestement il s'agit en fait de IAD -insémination artificielle avec donneur- pour tous.

          • Solovki

            Réclamer la PMA pour tous est un abus de langage, à la limite de la malhonnêteté intellectuelle.
            La quasi totalité des PMA sont réalisées avec les gamètes du couple, seule une très faible proportion implique une IAD c'est à dire un donneur extérieur.
            Ce qui est réclamé est précisément l'IAD pour tous et pas la PMA.
            Pathétique et cauteleux.

          • Avatar Abonné
            Tellaux

            On devrait appliquer le principe de précaution et reporter ces "nouveautés" juridiques. Que sait-on du développement et de l'équilibre psychologique à moyen et long terme des enfants privés du droit de dire "Papa"?

          • GLB2

            Il ne peut y avoir polémique, parce que les enfants ont déjà décidé tout naturellement.
            Ainsi un enfant qui vit avec deux femmes les appelle toutes les deux mamans.
            Idem pour les couples d'homme qui sont appelés papa tous les deux.
            Vouloir dire le contraire n'est que de la polémique inutile.
            Il y a bien longtemps que ces enfants existent, que beaucoup ont déjà été parents puis grands-parents.
            On a l'impression que certains découvrent ce qui existe depuis très longtemps, juste parce qu'ils n'auront plus besoin de se cacher.
            Ah, il est vrai que pour certains, quand c'est caché cela n'existe pas.

          • DB95

            Sauf à avoir recours à des techniques fiables permettant de rendre haplo?de des cellules masculines, il faudra recourir aux dons de gamètes qui ne risquera pas d'être suffisant selon la conviction de chacun ou bien repartir les stocks disponibles pour des inséminations aboutissant à une descendance masculine à tendance monoclonique.
            Le commerce clandestin ou non a de beaux jours devant lui.

            En dehors de ce qui précède, le referendum que nos dirigeants refusent d’organiser se fera naturellement.

          • robert richet

            On va vers "le meilleur des mondes" avec une propagande digne de "1984".

          • Naphtaline

            Sans compter les trop nombreuses femmes qui, outre de se faire payer la PMA par la sécu (les contribuables), se déclareront illico "femmes élevant seules un enfant", à l'assaut des allocations en tous genres spécifiques à cet état supposé.

          • Avatar Abonné
            Alex Grenouille 1

            Le premier "bébé éprouvette" (Louise Brown) est née en 1978 et à 41 ans, elle est mariée depuis 2003 et a des enfants tout à fait ordinaires.
            idem Amandine, premier "bébé éprouvette" fran?ais.
            PMA et GPA n'ont rien à voir avec l'éducation donnée ensuite aux enfants.
            c'est l'éducation qui compte, pas comment l'enfant a été procrée

          • Lilas 01

            En marche vers le "nouveau monde macronisé" .
            Avec des familles complètement déstructurée, des enfants sans père, qui souffriront du manque de repères paternels toute leur vie, car des adultes auront décidé qu'il en sera ainsi pour eux, alors qu'il y a tant d'enfants orphelins qui voudraient connaitre la chaleur d'un foyer.
            Il faudrait supprimer toutes les aides et allocations qu'elles soient familiales, de rentrés scolaires, de primes de Noêl, etc....cela réduirait considérablement le désir de faire des enfants de fa?on irréfléchie, sous le prétexte que l'état le subventionne.

          福彩3d开机号试机号 重庆欢乐生肖定位走势图 正版彩霸王综合资料 彩图 百人牛牛游戏软件 850通比牛牛如何稳赢 国际娱乐棋牌 菠萝彩 98会员一站 高博亚洲娱乐 北京pk10官方走势图 北京pk赛车下载